Vers des temps plus frais

Son alcôve couleur de jade
aux rideaux de soie,
son paravent rouge
brodé de pivoines,
sa grande natte de roseaux rares
et sa courtepointe de brocart
sont maintenant prêts
pour affronter le temps des nuits
ni froides ni ardentes.

Han Wo.

Publicités
Cet article, publié dans Poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Vers des temps plus frais

  1. Sophie dit :

    On fait toujours de fécondes découvertes, chez vous, cher Haddon. Encore un poète que je ne connaissais pas. Des nuits ni froides ni ardentes… tièdes donc, et c’est assurément les plus douces.
    Amicalement

  2. Laudith dit :

    Quel doux plaisir d’aller vers des temps plus frais d’aussi belle façon.

    Merci pour le partage de ce superbe texte d’un poète que je découvre avec grand plaisir.

    Belle soirée Haddon.

  3. Et bien je m’abrite derrière le paravent rouge pivoine pour affronter la tiédeur de la nuit ,.,,, tulipe

  4. Bonsoir ,
    Avec le froid vif qui revient nous avons besoin d’un peu de tiédeur pour réchauffer un peu nos coeurs . Joli texte

    bonne et douce nuit

  5. christina dit :

    Un poète que je ne connais pas…
    Vivement des nuits un peu plus chaudes!!!
    Bises.

  6. Bonjour Haddon,
    Lieu clos tendu de soie , écrin à l’abri
    du monde , fleurs poivrées ,
    courtepointe pour étouffer
    les corps , ne manque plus que
    ses mains .
    Baisers de nuit .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s