Ode à une femme aimée

L’homme fortuné qu’enivre ta présencephoca_thumb_l_103
Me semble l’égal des Dieux, car il entend
Ruisseler ton rire et rêver ton silence,
Et moi, sanglotant,

Je frissonne toute, et ma langue est brisée :
Subtile, une flamme a traversé ma chair,
Et ma sueur coule ainsi que la rosée
Apre de la mer ;

Un bourdonnement remplit de bruits d’orage
Mes oreilles, car je sombre sous l’effort,
Plus pâle que l’herbe, et je vois ton visage
A travers la mort…

Sappho. (traduit et corrigé par Renée Vivien)

Publicités
Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Ode à une femme aimée

  1. Un très joli texte . Que n’écrirait t-on pas pour une femme qui a franchi les barrières de notre coeur d’homme . Elle est notre bien aimée et tout notre être la réclame et plus dure est la déchirure , elle peut nous mener à la folie ou la mort .; Ainsi va l’amour fou que nous pouvons éprouver pour une personne

  2. A reblogué ceci sur Espace perso de georgeset a ajouté:
    Un très joli texte . Que n’écrirait t-on pas pour une femme qui a franchi les barrières de notre coeur d’homme . Elle est notre bien aimée et tout notre être la réclame et plus dure est la déchirure , elle peut nous mener à la folie ou la mort .; Ainsi va l’amour fou que nous pouvons éprouver pour une personne

  3. alcina80 dit :

    Magnétisme ou drogue
    Elle semble posseder tous les dons
    les attributs , qui la rende indispensable
    à enfoncer les ongles dans sa peau …
    Baisers

  4. Haddon dit :

    Doux délices de ta peau lisse
    Baisers sucrés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s